Quinta Da Côrte

Le Douro à fleur de schiste

Située dans le triangle d’or du Cima Corgo, le coeur de la Vallée du Douro, la Quinta da Côrte, propriété des Vignobles Austruy illustre la noblesse d’un exceptionnel terroir. Cultivée de manière traditionnelle, dans les règles de l’art, elle produit des vins profonds et d’une superbe minéralité.

Première région à avoir été délimitée officiellement en 1756, le Douro reste l’un des vignobles les plus exigeants au monde : sur ses 80 km de longueur, il se subdivise en 3 parties : à l’ouest, le Baixo Corgo bénéficie d’une pluviométrie, toute proportions gardées, assez abondante avec une moyenne annuelle de 900 mm. Aussi, ses vins sont-ils plus légers et ses rendements plus élevés.

Le schiste constitue le secret des grands vins du Douro… Sa structure rocheuse permet aux divers cépages autochtones d’insinuer leurs racines en profondeur par le moindre interstice pour y puiser les réserves d’eau qu’elle recèle.

La Quinta Da Côrte, une pépite du Cima Corgo

Propriété des familles Pacheco & Irmãos, la Quinta produisait essentiellement des raisins et quelques lots de vins qu’elle vendait à de grandes maisons comme Delaforce, Croft, Taylor’s et Ramos Pinto. En 2012, Philippe Austruy, déjà propriétaire de la Commanderie de Peyrassol en Côtes de Provence et du Château Malescasse, un cru bourgeois du Haut-Médoc, déniche cette pépite : elle a manqué de soins, tout est à refaire mais il est séduit par son potentiel évident.

Il lui faudra un an de patience pour finaliser son acquisition auprès d’une multitude d’héritiers et pour, enfin, entamer les travaux de grande ampleur qui s’imposent.

D’ores et déjà, ces aménagements ont porté leurs fruits : les premiers vins du domaine lors des millésimes 2013 et 2014 ont répondu à toutes les espérances de l’équipe : concentrés, solaires, ils se distinguent par leur merveilleuse élégance.

Un trésor de vignes soigneusement préservé

L’on trouve ici une centaine de cépages autochtones différents, plantés ensemble sur une même parcelle, conformément à la tradition. Néanmoins, les grands cépages qui concourent à la personnalité et à la noblesse des vins du Douro figurent évidemment en bonne place.

  • En premier lieu, le Touriga Nacional : très à l’aise sur les sols rocailleux et arides, il présente des petites baies à peau épaisse. Tannique, profond, généreux, il est aussi structurant dans les assemblages qu’une autre star, l’élégant, subtil et non moins tannique Touriga Franca, aux arômes puissants de fruits rouges et de chocolat.
  • Le Tinta Roriz (le tempranillo) avec ses grandes grappes à grosses baies et ses notes empyreumatiques apporte de la fraîcheur tandis que le Tinta Barroca, qui se plait dans les terres les plus profondes apporte une incomparable texture veloutée.
  • Enfin, le Tinto Cão, très ancien cépage du Douro, excelle sur les parcelles les plus chaudes et arides et apporte sa part de complexité aux vins.
Les vins rouges du Douro qui constituent pour le moment 25 % de la production de la Quinta sont travaillés eux aussi avec infiniment de soins : cépages par cépages, ils sont vinifiés par baies entières, en cuves inox. De légers foulages deux à trois fois par jours permettent d’extraire le meilleur des tanins et des composés aromatiques. Ils seront ensuite élevés un an en barriques bordelaises – principalement Taransaud- et en demi-muids.